La vaccination du chat, Conseils des cliniques vétérinaires de chatillon, MONTROUGE,  CLAMART, lE pLESSIS-ROBINSON ET ANTHONY

La vaccination a pour but de protéger un animal contre une maladie le plus souvent d'origine virale ou bactérienne. C'est le meilleur moyen de lutte contre les maladies infectieuses, reconnu et appliqué universellement, aussi bien en médecine humaine qu'en médecine vétérinaire. Grâce à des programmes de vaccination systématiques, on peut espérer éradiquer certaines maladies comme l'a été chez l'homme la variole en 1981.
 

1. Comment cela fonctionne ?

La vaccination stimule les défenses immunitaires de l'organisme. Elle induit une réaction immunitaire qui permettra à votre animal de réagir rapidement et efficacement en cas de contact ultérieur avec l'agent pathogène (qui provoque la maladie) et lui évitera ainsi d'être malade.
 

1. A quelle fréquence vacciner ?

La première année, on parle de primovaccination. C'est en fait la première partie du protocole vaccinal. Elle est constituée de plusieurs injections, dépend de la nature du vaccin et de l'âge de l'animal. En général, la vaccination débute à l'âge de 8 semaines.
Ensuite, il est impératif de procéder à des rappels réguliers de vaccination afin d'entretenir la protection obtenue. Les vaccins annuels consistent en une ou plusieurs injections.
 
Cela peut varier selon le contexte épidémiologique, les vaccins à effectuer et la législation en vigueur. Votre vétérinaire traitant est seul en mesure de vous indiquer le protocole de vaccination le mieux adapté pour votre animal.
Pour faciliter le suivi de votre animal par votre vétérinaire, n'oubliez pas à chaque visite dans votre clinique vétérinaire d'apporter le carnet de santé de votre chat.
 

2. La leucose féline et le F.I.V

Vous, propriétaire de chat, vous entendrez souvent parler du "sida" du chat (le virus d'immunodéficience féline : FIV) et de la leucose (ou leucémie) féline (le virus leucémogène félin: FeLV). Ces maladies sont dues à des virus qui ne peuvent atteindre QUE LE CHAT et sont inoffensifs pour les autres animaux et l'homme. 
 
Les chats les plus à risque sont ceux qui vont à l'extérieur, qui rencontrent d'autres chats ou qui n’est pas castrés. La transmission se fait surtout par la morsure d'un chat infecté. Une mère chatte peut également transmettre la maladie à ses chatons. Certains chats peuvent être infectés sans montrer de symptômes. 
 
Nos cliniques vétérinaires du groupe CVA disposent d'un test pouvant détecter ces maladies. Nous utilisons ce test lorsque votre chat présente certains symptômes ou dans d'autres cas comme lorsque vous adoptez un deuxième chat, surtout si ce chat vient de l'extérieur. 
Les symptômes de ces maladies sont les suivants : perte d'appétit, perte de poids, fièvre, infections des gencives ou de la peau ou du système respiratoire, anémie, jaunisse, tumeurs et avortements. 
 
Il existe un vaccin contre la leucose féline mais pas contre l'immunodéficience féline. 
Le vaccin contre la leucose est une priorité quand votre chat sort régulièrement. Nous serons ainsi amenés à séparer le vaccin de la leucose des autres vaccins pour que votre chat s'immunise le mieux possible contre la maladie. 
Ces deux maladies ne sont transmissibles ni à l'homme ni au chien. Mais si votre chat est malheureusement atteint de l'une de ces maladies, vous devez être conscients qu'il peut la transmettre au moindre contact avec un autre chat.