> retour aux catégories des fiches thématiques

Fiches Thématiques Chat

17/09/2014

BIEN CONNAÎTRE SON CHAT

Savoir observer son chat permet bien souvent de détecter un éventuel problème de santé ou un trouble du comportement. Voici quelques éléments pour vous permettre de mieux connaître son fonctionnement, pour être plus réactif le jour ou...
17/04/2014

COMMENT ACCROITRE LEUR ESPERANCE DE VIE

Vous souhaitez vivre avec votre compagnon le plus longtemps possible dans les meilleures conditions possible ? Voici quelques « secrets »...
14/10/2014

COMMENT DONNER UN MEDICAMENT A VOTRE CHAT?

Votre chat doit prendre les médicaments que son vétérinaire lui a prescrits. L’application du traitement est parfois compliquée et votre chat, comme de nombreux chats, cherche à échapper à vos soins. Voici quelques trucs et astuces pour vous faciliter la tâche.
17/04/2014

L' ENTRETIEN DES OREILLES

L'oreille du chien et du chat n’est pas conçue de la même manière que celle de l'homme. Le conduit auditif a une forme particulière qui a deux conséquences...
17/04/2014

LA GESTION DE LA DOULEUR

Mieux vous saurez observer votre animal et analyser son comportement et plus vite vous pourrez intervenir...
17/04/2014

LA PEUR CHEZ LE CHAT

Le chat est un animal ambivalent, compagnon mystérieux et imprévisible. Ceci tient à sa double nature de prédateur et de proie...
17/04/2014

LA PRISE DE SANG

La prise de sang est un acte banal, souvent utilisé lors d’une consultation vétérinaire pour affiner un diagnostic. L’analyse du sang de votre compagnon est riche en informations...
17/04/2014

L'ALIMENTATION DE NOS COMPAGNONS

En cette fin d'année festive, nos compagnons ont souvent l'occasion de terminer nos assiettes...Mais attention ! Nos chiens et chats ne sont pas comme nous, et au-delà du risque d'obésité, certains aliments sont dangereux pour leur santé...
17/04/2014

L'ARTHROSE CHEZ LE CHAT

Si l’arthrose et ses manifestations douloureuses sont bien connues chez l’Homme, si le maître la reconnaît facilement chez son chien, l’arthrose chez le Chat est encore peu remarquée par les propriétaires de chat...
17/04/2014

LE CHAT BOUCHE

Les atteintes du bas appareil urinaire (ABAU) sont de plus en plus fréquentes chez le Chat. Parmi les raisons qui expliquent cette évolution, il semblerait qu’il y ait un lien avec...
17/04/2014

LE CORYZA

Le coryza est un syndrome d’origine infectieuse (virale et/ou bactérienne) fréquent chez le Chat, et contagieux. Dans certains cas, la maladie peut conduire à la mort de l'animal. Voici des explication sur ses causes, son traitement et sa prévention...
17/04/2014

LE DIABETE CHEZ LE CHAT ET LE CHIEN

Comme chez l'homme, le diabète est une maladie que l'on rencontre chez le chien et le chat. Toutefois, même si les symptômes de la maladie sont communs aux carnivores et à notre espèce, ses causes, ses conséquences et ses méthodes de traitement diffèrent grandement.
17/04/2014

LE POIL ET LE PELAGE

Le poil est l’élément de base de la fourrure du chien. Il est composé d’une partie enfouie dans la peau (follicule) qui correspond à la racine du poil...
17/04/2014

LE VIEILLISSEMENT CHEZ LE CHAT

Comme l’être humain, le chat vieillit.Au fur et à mesure du temps qui passe, certains signes peuvent apparaître : Raideur articulaire...
01/12/2014

LES 5 SENS DU CHIEN ET DU CHAT

LES 5 SENS DU CHIEN ET DU CHAT   Les capacités sensorielles du chien et du chat sont basées sur les mêmes organes des sens que l’homme (vue, ouïe, goût, odorat et toucher). Ces capacités présentent cependant des variations majeures par rapport à l’homme. Elles sont différentes entre le chien et le chat, et même entre les races de chiens.   Comprendre les capacités sensorielles de nos compagnons permet de saisir leur perception de l’environnement et leur mode de vie (recherche de nourriture, perception des dangers, protection, recherche de partenaires, communication entre eux ou avec l’homme).   Les 5 sens du chien : L’odorat  : Le chien possède un odorat 1000 fois plus puissant que celui de l’homme.  Ses capacités olfactives sont liées à des particularités anatomiques et physiologiques : Les cavités nasales du chien sont beaucoup plus grandes que celles de l’homme et possèdent un nombre largement plus élevé de cellules olfactives.   L’odorat diffère selon les races. Ainsi, les races brachycéphales (nez aplati) ont des capacités olfactives diminuées, en raison d’obstacles à la circulation de l’air et un nombre moindre de cellules olfactives.   Les capacités olfactives du chien se distinguent de celles de l’homme par :   - Un seuil de sensibilité bien plus bas.  Un pouvoir de distinction des différentes substances au sein d’une même odeur.   L’ouï : Le chien perçoit une gamme de sons plus large que l’homme. Il perçoit également les ultra-sons.   Les capacités auditives du chien se distinguent de celles de l’homme par :   - Un seuil d’audition plus bas. Il peut percevoir des bruits de plus faible intensité. - Une aptitude à déterminer l’origine d’un bruit.   La vue  : Par rapport à ceux de l’être humain, les yeux du chien sont localisés, dans la majorité des cas, sur les côtés de la tête. Il bénéficie ainsi d’un champ visuel plus large (de 250 à 280 ° alors que chez l’homme il est de 180°), mais un champ binoculaire (espace dans lequel un objet est perçu par les deux yeux) plus étroit. Les capacités visuelles du chien se distinguent de celles de l’homme par :  - Une capacité pour le chien de mieux voir derrière lui qu’un être humain. - Une vision « en perspective » légèrement inférieure.   La taille de l’œil du chien et relativement modeste par rapport à celle du corps de l’animal. À l’exception des chiens de petite taille, pour lesquels les yeux sont proportionnellement plus gros.   Cette taille restreinte limite la place disponible sur la rétine pour les cellules sensibles à la lumière, c'est-à-dire les cônes qui permettent une vision distincte et une vision en couleur. C’est la raison pour laquelle :   - Le chien possède une vision nocturne meilleure que celle de l’homme. - Il distingue difficilement une proie immobile au loin. - Le chien ne distingue pas le jaune, le rouge et l’orange.   Le toucher : Un sens complexe étant donné les informations pouvant être perçues : température, consistance, forme, texture, poids… Le chien possède deux zones riches en terminaisons nerveuses : l’extrémité des pattes et le pourtour de la gueule. Cette sensibilité particulière autour de la gueule du chien est liée à son rôle de préhension, comparable à la main de l’homme.   Le goût : Le chien possède 1600 bourgeons gustatifs en moyenne, contre 9000 chez l’homme. Les papilles gustatives du chien sont donc bien moins nombreuses que chez l’homme. Sa sensibilité au goût des aliments est donc nettement inférieure. C’est la raison pour laquelle, il peut manger toute sa vie le même aliment sans se lasser. Le sucré est particulièrement apprécié des chiens et le salé bien détecté. La perception du goût varie en fonction du sexe (chienne plus réceptive au sucré) et de l’âge (sensibilité gustative qui décline avec l’âge).     Les 5 sens du Chat : Le chat, chasseur émérite, est un hypersensoriel .   L’odorat : Comme chez le chien, ce sens est plus développé que le goût. Il se situe à un niveau intermédiaire entre celui de l’homme et celui du chat. Sa principale fonction est de permettre une communication par l’intermédiaire des phéromones, compensant ainsi la déficience gustative pour tout ce qui concerne l’alimentation.   - Un chat préférera se laisser mourir de faim plutôt que de manger un aliment désagréable pour son odorat. - Le chat sépare les aires d’alimentation et de déjection, et recouvre ses déjections.   L’ouïe  : L’ouïe est très développée.   - Le chat est capable de percevoir des sons d’une intensité bien plus faible que ceux perceptibles par l’homme. - Il peut distinguer des sons de fréquences très proches. (Discernement 10 fois supérieur à celui de l’homme). - Il perçoit une gamme de sons intermédiaire entre celle de l’homme et celle du chien.   Le toucher : Le chat possède des cellules tactiles ultra-sensibles réparties dans l’ensemble de son épiderme. Son ventre est très sensible.   - De part et d’autre de sa truffe et de sa gueule, on trouve de longs poils (les vibrisses) qui lui permettent de percevoir les objets qui se trouvent à proximité et lui servent à se guider dans l’obscurité. - Ses coussinets plantaires lui permettent de sentir la consistance des objets et de percevoir les vibrations du sol, ce qui l’alerte, par exemple, des arrivées impromptues.   La vue : Le chat possède une vision intermédiaire entre celle de l’homme et celle du chien   - Une excellente vision nocturne. C’est pourquoi il préfère chasser la nuit. Il est capable de s’adapter à de grandes variations de luminosité. - En revanche, il a plus de difficulté à distinguer les formes et les couleurs.   Le goût : Il est plus sensible aux odeurs qu’aux saveurs et perçoit beaucoup moins de saveurs que l’homme. Peu sensible au sel et pas du tout au sucre, il perçoit bien l’amer et l’acide.   Conclusion : Les chiens et les chats possèdent des capacités de perception très différentes de celles de l’homme. Ces sens se sont développés sur des milliers d’années, permettant ainsi d’adapter l’animal à son environnement. Même si les chiens et chats, bien souvent, n’ont plus besoin de chasser pour se nourrir et assurer leur survie, leur comportement social et alimentaire découle de cette évolution. Ces caractéristiques ont depuis longtemps été mises à profit par l’homme (chien de décombres, d’avalanche, de recherche et plus récemment pour déceler certaines maladies…). Ils peuvent saisir des informations inaccessibles à l’homme, expliquant le fait que nous leur attribuons une sorte de « 6ème sens ».
17/04/2014

LES ALLERGIES CHEZ LE CHAT

Comme chez l’Homme, chez qui on rencontre un certain nombre d’allergies, nos chats peuvent être sujets à ces affections immunitaires.
17/04/2014

LES AOUTATS

Avec l’été, les chiens et les chats sont susceptibles de rencontrer des parasites saisonniers, qui provoquent des démangeaisons violentes. Il faut alors rechercher un type de parasites différent des puces, et de taille beaucoup plus petite : les aoutats.
17/04/2014

LES BOULES DE POILS CHEZ LE CHAT

Le chat, en faisant sa toilette, ingurgite des poils. En général, ceux-ci sont évacués par les voies naturelles. Cependant, Il arrive parfois que ces derniers forment des boules de poils qui peuvent entraîner des complications...
17/04/2014

LES CALCULS URINAIRES CHEZ LE CHAT

Les calculs urinaires, quelle que soit leur nature, sont des évènements assez rares chez le chat (3 à 4 fois moins fréquents que chez le chien). En revanche, nos félidés...
17/04/2014

LES MOUSTACHES DES CHATS

Les moustaches des chats, appelées « vibrisses » ont toujours fasciné. Elles sont indispensables au chat, qui les utilise pour mieux cerner son environnement, ses déplacements, son alimentation, et pour ses activités (chasse, jeux…).....
17/04/2014

LES PUCES ET LEURS CONSEQUENCES

Si les piqûres de puces sont avant tout douloureuses et désagréables pour votre compagnon à quatre pattes, elles peuvent avoir des conséquences plus ennuyeuses...
17/04/2014

LES URGENCES CHEZ LE CHAT

Malgré toute l’attention que vous pouvez porter à votre chat, qu’il vive à l’intérieur ou à l’extérieur, il peut arriver malheureusement des situations d’urgences, ou vos actions sont déterminantes.
17/04/2014

LES VERS DU CHAT

Bien que la fréquence du parasitisme chez les chats reste difficile à évaluer, contrairement à ce qui se passe chez le Chien, il est nécessaire de vermifuger régulièrement son chat...
17/04/2014

L'HYGIENE BUCCO DENTAIRE

Le Chien et le Chat sont sujets à des affections dentaires. Cependant, alors qu’une des maladies dentaires les plus fréquentes chez l’homme est la carie dentaire, les chiens et les chats y sont très peu sensibles...
17/04/2014

L'HYPERTENSION ARTERIELLE DU CHAT

A priori très rare chez le chien, le chat peut être volontiers sujet à l’hypertension artérielle. Cette maladie, longtemps sous diagnostiquée, peut avoir des conséquences parfois graves sur la santé de nos félins.
17/04/2014

L'INSUFFISANCE RENALE CHEZ LE CHAT

Le rein est un organe vital permettant l’évacuation d’une partie importante des déchets du métabolisme. Une atteinte progressive et irréversible des capacités rénales conduit à...
08/09/2014

L'OBESITE DU CHIEN ET DU CHAT

L’obésité est un des fléaux de notre siècle. C’est tout naturellement que cette pathologie touche nos animaux de compagnie, et en particulier les chiens et les chats. Quelques règles s'imposent...
08/09/2014

TRAITEMENT D'UNE PLAIE

Nos animaux peuvent se blesser. Certaines blessures nécessitent une intervention du vétérinaire, et d’autres peuvent être soignées par le propriétaire. Il ne faut jamais sous-estimer la gravité d’une plaie...
08/09/2014

VISITE ANNUELLE DE SANTE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

Nos chiens et chats ont une espérance de vie bien plus courte que la nôtre. C'est pourquoi, en une année, beaucoup de modifications ou de troubles de leur santé peuvent apparaître...