Comment donner un médicament à son animal ? Les conseils des Cliniques vétérinaires ASSOCIEES

La plupart des traitements prescrits par votre vétérinaire en cas de maladie, sont les vermifuges et certains antipuces se présentent sous la forme de comprimés ou de liquide.
 
Certains propriétaires se rendent compte qu’il n’est pas toujours facile de faire avaler quoi que ce soit de force à son animal de compagnie, qui s’avère alors avoir une force herculéenne pour fermer la mâchoire, qui peut se transformer en furie ou en une espèce de magicien cracheur de comprimé… 
 

Quelques conseils de vos cliniques vétérinaire ASSOCIEES pour vous rendre le traitement de votre animal plus facile.

• D’abord, essayez le plus tôt possible d’habituer votre chiot ou votre chaton à être manipulé, et en particulier à ce qu’on puisse lui ouvrir la bouche facilement, sans bagarre, sans violence, dans la douceur et le calme. 
 
• La méthode de choix pour l’administration d’un comprimé est de le placer au fond de la bouche. Il faut toujours opérer avec fermeté, calme et douceur sinon l’animal et en particulier le chat risque de prendre peur et de ne pas se laisser faire. Quand le comprimé est glissé le plus loin possible dans la gueule, il faut garder le museau de l’animal fermé pour éviter que le comprimé soit recraché. On peut aussi masser doucement la gorge ou donner une pipette d’eau pour favoriser la déglutition. Enrober un comprimé d’huile d’olive peut le rendre plus appétissant pour un chat et le faire glisser plus facilement.
 
• Les chiens ne résistent pas très longtemps à l’appel de leur ventre : des comprimés écrasés dans la nourriture ne perturbent souvent pas leur repas.
 
• Si ce stratagème ne fonctionne pas, n’oubliez pas que les chiens sont souvent trop gourmands pour distinguer un comprimé dans un morceau de fromage ou de jambon. De thon pour les chats. 
 
• On peut aussi écraser certains comprimés et les diluer dans une pipette d’eau. Il est souvent plus facile de faire avaler du liquide qu’un comprimé. 
 
Vérifiez bien que les comprimés soient avalés. Certains malins les gardent dans un coin de leurs bajoues et les stockent derrière les meubles par exemple. L’efficacité du traitement risque d’être alors sérieusement remise en question.
 
Si vous ne pouvez pas donner le traitement à votre animal, n’attendez pas que les choses empirent, parlez-en à votre vétérinaire, dans l'une des cliniques vétérinaire de Clamart, Châtillon, Plessis-Robinson, Antony ou Montrouge. Celui-ci pourra faire des injections à la place du traitement oral, mais cela n'est envisageable que pour certains produits…